Mega, le fournisseur belge d’énergie low cost, anticipe un chiffre d’affaires de 230 millions d’euros en 2019

Communiqué de presse

Partenaire de communication:
Elaine Coussement chez Luna
Tél : +32 2 658 02 92
GSM: +32 473 70 30 03
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Mega, le fournisseur belge d’énergie low cost, anticipe
un chiffre d’affaires de 230 millions d’euros en 2019

 

  • Sa base de clientèle a été multipliée par 5 en 2 ans
  • Son chiffre d’affaires a suivi une tendance similaire
  • Il ambitionne de figurer au top 5 belge en 2021
  • Il étend ses activités en France
 
Liège, le 12 novembre 2019 – Mega, le fournisseur 100% belge d’électricité et de gaz, poursuit la croissance fulgurante de sa clientèle (particuliers et professionnels). En effet, l’entreprise est passée de 85 000 unités en 2017 à 220 000 en 2018 (+160% year-over-year), et elle escompte 425 000 clients à la fin de cette année (+95% year-over-year).  Son chiffre d’affaires attendu pour 2019 suit une tendance comparable. Il est de 230 millions d’euros, à comparer à 50.8 millions d’euros en 2017. «Nos ambitions de développement ont dépassé les frontières belges», déclare Michaël Corhay, Président du Conseil d’Administration du Groupe Mega.
 
Une croissance remarquable de son chiffre d’affaires et de sa clientèle
 
«Depuis notre création en 2013, nous poursuivons une croissance à deux chiffres minimum de notre clientèle et de notre chiffre d’affaires, dans un marché où la pression sur la marge est forte», déclare Michaël Corhay. «Cette tendance s’est encore renforcée depuis 2017. En deux ans, nous avons multiplié par 5 le nombre de nos clients. Notre chiffre d’affaires, quant à lui, devrait connaître un multiple de 4.5 entre 2017 et 2019», ajoute-t-il. «Cela représente une croissance annualisée de 115% du chiffre d’affaires, par rapport à 2017», souligne Michaël Corhay. 
 
L’activité est bénéficiaire depuis 2015. Pour 2019, Mega anticipe une clôture dans le vert, malgré des conditions de marché défavorables (crise du nucléaire), une forte croissance ainsi qu’une pression accrue sur la marge commerciale.
 
«Nous grimpons rapidement les échelons et augmentons nos parts de marché de manière soutenue. Notre ambition est d’être en 2021 parmi le top 5 des fournisseurs d’électricité et de gaz en Belgique. Actuellement, nous occupons le 6e rang du classement. Ce sont des multinationales étrangères qui dominent aujourd’hui le secteur (Engie; EDF Luminus; Eneco; Total Lampiris & Essent). Mega est la seule alternative belge à ces enseignes. Nous visons à dépasser la barre des 500 000 clients en 2020, et d’en ajouter au moins 100 000 de plus à l’horizon 2021», explique Thomas Coune, CEO de Mega. 
 
La rentabilité dans un secteur très concurrentiel
 
«Nous avons atteint les objectifs que nous nous étions fixés au départ, à savoir, de développer une société de fourniture d’électricité et de gaz viable et durable, respectueuse du consommateur, dans un environnement très concurrentiel», ajoute Thomas Coune.
 
La croissance de Mega a été rendue possible par une combinaison de facteurs: un prix de l’énergie compétitif, un service client au centre de la stratégie et une approche locale, proche du consommateur.
 
Mega, en tant que fournisseur low cost, applique une marge brute bilantaire sur l’énergie de 8% (donnée de 2018). C’est 50% moins cher que la marge moyenne des fournisseurs concurrents en Belgique. Et c’est à l’avantage du client, qui reçoit le même service à frais réduits. «Pour rester compétitif, un fournisseur low cost tel que Mega doit maintenir ses prix au plus bas. C’est ce qui fait la différence pour le consommateur et va déterminer le choix de son fournisseur d’énergie, à service comparable. Dès lors, cela nécessite une gestion stricte des coûts: pas de dépenses inutiles; pas d’externalisation des services; un accent sur l’automatisation et l’utilisation optimale de la digitalisation», nous confie Thomas Coune. Il illustre: «Mega est le seul fournisseur en Belgique à dégager un bénéfice en appliquant une marge 50% moins élevée que la moyenne de ses concurrents».
 
Une stratégie de pénétration en France
 
L’entreprise a lancé Mega Energie en France, il y a 6 mois. Ce développement s’inscrit parfaitement dans sa stratégie de pénétration des marchés limitrophes. Michaël Corhay compare: «Le marché français est prometteur en raison de sa taille, il est six fois plus grand que le marché belge. De plus, le taux de changement de fournisseur y est encore fort bas (deux fois moindre qu’en Belgique) mais s’accélère suite à l’arrivée de nouveaux fournisseurs. En y appliquant ses best practices, Mega a le potentiel d’atteindre, à terme, une taille supérieure sur le marché français que sur son marché belge originel».
 
Michaël Corhay conclut: «L’énergie est un sujet à la une de l’actualité. Les consommateurs français sont, tout comme leurs homologues belges, conscients de l’importance de consommer de manière durable tout en veillant à leur portefeuille. Et l’énergie n’échappe pas à cette réflexion! Dans un monde où les réserves énergétiques se réduisent comme peau de chagrin, notre positionnement est une alternative logique pour les particuliers et les professionnels, en quête de solution énergétique durable à moindre coût».
 
Pour plus d’informations ou pour une interview,
n’hésitez pas à contacter: Elaine Coussement chez Luna:
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it., ou +32 2 658 02 92 ou +32 473 70 30 03
 
 
À propos de Mega
 
Créée en 2013, Mega (Power Online SA) est un fournisseur d’énergie low cost pour les particuliers et les professionnels en Belgique, dont le siège social est situé à Liège. Elle a été fondée par deux entrepreneurs belges, Michaël Corhay et Thomas Coune.
 
Mega établit des contrats d'achat d'énergie en direct avec les producteurs verts locaux (ex: éolien, photovoltaïque, etc.) et achète également l’énergie sur les bourses. 
 
Le Groupe Mega compte actuellement plus de 60 employés, actifs dans leurs bureaux de Liège, de Louvain et de Montpellier. Plus de 400 000 clients lui font confiance en Belgique. Son chiffre d’affaires s’est élevé à 92 millions euros en 2018 et son bénéfice d’exploitation s’est monté à 1,9 million d’euros. En avril 2019, Mega a lancé Mega Energie en France et y livre actuellement près de 15 000 clients.
 
Pour de plus amples informations: www.mega.bewww.mega-energie.fr.

 

TOP